d
t
m
^

Accès au marché du travail, chômage et compétences linguistiques

Domaine: 
Plurilinguisme institutionnel et sociétal
Durée: 
01.2013 - 12.2014
Öffentliche Arbeitsvermittlung und Sprachkompetenzen
Alexandre Duchêne, Pascal Singy, Renata Coray, Mi-Cha Flubacher, Seraphina Zurbriggen, Isaac Pante, Pierre-Yves Mauron
Öffentliche Arbeitsvermittlung und Sprachkompetenzen - Executive Summary
Alexandre Duchêne, Pascal Singy, Renata Coray, Mi-Cha Flubacher, Seraphina Zurbriggen, Isaac Pante, Pierre-Yves Mauron
Description: 

Le monde du travail actuel est caractérisé par une économie globalisée et une augmentation de la migration et de la mobilité. Les pratiques plurilingues sont de plus en plus importantes dans ce nouvel environnement économique, social et technologique, et représentent un défi supplémentaire pour les travailleurs. Le rapport entre l’appartenance linguistique, les compétences linguistiques et l’accès au marché du travail n’a été jusqu’ici que très peu étudié. Ce rapport est très important pour pouvoir définir dans quelle mesure et dans quelles conditions certaines langues deviennent un capital. En Suisse, les Offices régionaux de placement (ORP), régis par les cantons, se situent au centre de cette évolution : les employé-e-s de l’ORP conseillent et contrôlent des demandeurs-euses d’emploi, disposant de connaissances linguistiques différentes et recherchent un emploi auprès d’employeurs-euses, ayant des exigences variées concernant les langues.

Ce projet de recherche s’est focalisé sur l’importance de la langue, des compétences linguistiques et de l’appartenance linguistique dans le processus de recrutement. Partant d’une approche    socioconstructiviste, nous avons étudié les conceptions et représentations liées aux langues qui caractérisent les discours et les pratiques institutionnels. A cet effet, nous nous sommes concentrés d’une part sur les autorités chargées du recrutement et la production de contenus de leur part sur le thème « langue et marché du travail ». D’autre part, nous avons accompagné des demandeurs-euses d’emploi dans leurs entretiens de conseil et leur recherche d’emploi au sein des ORP. Le projet s’est concentré sur les questions de recherche suivantes :

  1. Quel rôle jouent les compétences et les appartenances linguistiques dans les discours et les pratiques des acteurs du marché du travail (autorités du marché du travail, conseillers en personnel des offices régionaux de placement, demandeurs d’emploi etc.) ?
  2. Quelles compétences linguistiques jouent un rôle dans l’accès au marché du travail ?
  3. Quelles stratégies les différents acteurs adoptent-ils pour valoriser les ressources linguistiques ?
Finalité – Résultats attendus: 

Notre sondage en ligne, auquel des conseillers-eres ORP de toute la Suisse ont répondu, et notre enquête ethnographique révèlent clairement l’importance des langues autant dans la procédure institutionnelle des ORP que pour les demandeurs-euses d’emploi. On peut toutefois observer de substantielles différences dans l’attribution de mesures relatives au marché du travail (MMT) et dans l’évaluation de l’utilité des compétences linguistiques pour l’employabilité. Les compétences linguistiques sont évaluées et donc renforcées de manière différente selon le niveau d’instruction, l’origine linguistique, l’emploi recherché par les demandeurs-euses d’emploi et selon la logique dominante (investissement ou intégration) du représentant institutionnel en question.