d
t
m

Enseigner des genres textuels au secondaire I

Approches interlinguistiques entre langue étrangère (allemand) et langue de scolarité (français)
Domaine: 
Enseignement et apprentissage des langues, évaluation des compétences langagières
Direction de projet:
Durée: 
01.2012 - 11.2014
Equipe:

Giulia Bierens-de-Haan (UNIGE)

Statut: 
Terminé
Description: 

Le but central du projet était de construire une base empirique nécessaire à la compréhension de ce qui est enseignable par des approches dites « intégrées » en partant des dimensions du genre textuel. Le développement et l’intégration d’outils didactiques interlinguistiques devait permettre d’explorer, en classe d’allemand, les possibilités d’une didactisation des genres textuels en langue étrangère à partir de ces mêmes genres travaillés, dès l’école primaire, en langue de scolarité et de construire des hypothèses quant aux effets possibles sur la construction des savoirs en allemand. Il s’agissait, d’une part, d’étudier dans quel contexte didactique (tâches, supports et exercices) l’enseignement d’un genre en langue étrangère est possible, et d’autre part, quels liens peuvent être tissés, de manière systématique, entre les deux langues. A terme, le projet visait la modélisation d’une didactique interdisciplinaire qui permettrait de penser la progression des contenus au niveau du curriculum comme au niveau des activités en classe.

Le dispositif de recherche contenait trois étapes :

  1. Etablissement de cartes conceptuelles des genres textuels retenus, et élaboration d’esquisses de séquences didactiques, basées sur des didactisations existantes. Ces esquisses ont été soumises aux enseignants afin de les transformer de la sorte qu’elles soient considérées comme utilisables en classe. Ce travail collaboratif s'est déroulé dans des séances collectives et en entretiens individuels.
  2. Réalisation des séquences didactiques en classe, accompagnée d’un enregistrement vidéo de l’ensemble des séquences.
  3. Organisation d’un atelier ayant comme but de revenir sur le travail effectué et d’en tirer des conclusions avec les enseignants.

La recherche a été menée avec des enseignants du 11e degré.